Fabriquer un terra simple et léger

Un bout de nature tropicale dans le séjour… lisez la suite si vous voulez faire la même chose…

Voici le résultat de la fabrication d’un terrarium simple à fabriquer et très léger, donnant en plus toute liberté à vos idées créatives. Les dimensions ne sont pas indiquées car vous l’adapterez à vos animaux et à la place dont vous disposez. Celui représenté ci-dessous fait 1 mètre de haut, 1,06 mètres de large et 50cm de profondeur. Il accueille un couple de Laemanctus longipes.

Matériel:

  • une plaque de bois aggloméré hydrofugée (extérieur) pour le bas
  • tasseaux de 3cm sur la longueur nécessaire selon vos hauteur et largeur
  • Un plaque de plexiglas pour le couvercle
  • tube de mastic résistant à l’humidité et UV
  • colle à carrelage prête à l’emploi
  • plusieurs bombes de mousse expansive
  • plaques de polystyrène épaisseur 3cm
  • une grille d’aération (le mieux est de prendre une grille de 1m sur 0,5m et de la découper après selon vos besoins
  • résine époxy et couleurs acryliques de votre choix
  • 4 pieds préfabriqués métal à visser sous le bas si vous voulez le mettre en hauteur
  • restes de grillages pour modeler
  • 1 glissière haut et 1 glissière bas + 2 vitres 3mm

Idée principale: ce terrarium tient principalement par le décor, ce qui allège énormément la structure. La structure est en tasseaux, mais toutes les parois sont en plaques de polystyrène recouvertes de mousse que vous allez sculpter selon vos désirs.

La première étape consiste à fabriquer la structure générale du terrarium. Coupez et vissez + collez les tasseaux sur la base et entre eux. Avant que la colle soit complètement sèche, collez les plaques de polystyrène que vous aurez, si besoin, découpé à la taille nécessaire afin de maintenir la structure bien equerre.

 

Petite astuce pour maintenir les plaques dans leur cadre (si elles bougent de trop): percez de petits trous et enfoncez des fils de fer qui s’ancrent dans le polystyrène et le maintiennent en place tant que le mastic sèche.

N’hésitez pas à être généreux avec le mastic lorsque vous encollez les plaques sur les tasseaux et entre elles. D’abord un filon sur le tasseau, puis placez la plaque, puis une autre filon sur la bordure entre tasseaux et plaque que vous lissez avec le doigt.

Puis vous visez 3 tasseaux supplémentaires sur le devant. L’un sous la base afin de donner davantage de stabilité à cette dernière, car elle devra porter de la terre, des branches etc. Puis deux tasseaux plus haut. Entre la base et le premier tasseau devra être collé une plaque de polystyrène. Il s’agit de la hauteur du fonds, dans notre cas un mélange de vermiculite, de tourbe et de terre. Puis un troisième tasseau sera vissé un peu plus haut. Entre le second et le troisième tasseau il faudra agrafer la grille de ventilation basse (voir photo à droite). Puis on agrafera et collera au mastic une bâche au fond afin de rendre le terrarium étanche en bas… n’oublions pas que nous voulons faire ici un terrarium tropical….

Maintenant la partie vraiment intéressante: La mousse expansive. Pensez dès le début si et où vous voulez pouvoir placer de la terre et des plantes, des terrasses etc. Procédez côté par côté. Enfoncez des grillages pliés en forme de corbeille pour faire des terrasses, des récipients pour plantes etc. dans les plaques de polystyrène. Humidifiez avec un vaporisateur la structure et appliquez la mousse expansive sans faire d’économies… vous découperez le trop plus tard.

Une fois un côté presque sec (1 heure), retournez le terra sur l’un de ses côtés, et procédez comme ci-dessus sans oublier de humidifier à nouveau. N’ayez pas peur de dépasser sur le bois, ça ajoutera de la solidité. La mousse doit couvrir la totalité des plaques polystyrènes, car c’est essentiellement la mousse qui fera la solidité du terrarium. Si vous avez placé une bâche au fond, ce que j’espère, n’oubliez pas de faire déborder un peu la mousse par dessus la bâche.

Une fois terminé, re-humidifiez le tout et laissez sécher jusqu’au lendemain. Puis vous commencerez à tailler, limer, poncer jusqu’à ce que vous avez la forme que vous désirez. Attention à laisser suffisamment d’épaisseur à la mousse afin que le tout reste solide…

A gauche avant sculpture…. à droite après…. (on voit aussi la bâche qui est collée sous la mousse et qui fait tout le fond et les côtés sur une hauteur de 20 cms afin de maintenir eau et humidité….

 

Maintenant il vous faut couvrir la totalité de la mousse d’abord avec de la colle à carrelage. Une première et uneTerrarium pour reptiles seconde couche sera nécessaire et  pour certains endroits une troisème couche afin de boucher (si vous le préférez) les trous. Vous colorez la colle avec de la guache ou de l’acrylique selon les couleurs que vous désirez. Humidifez la colle à carrelage un peu si vous n’arrivez pas à l’étaler au pinceau. Laissez sécher.

Une fois sec, bien sec, badigeanonnez le tout à la résine, une ou mieux deux couches. Attention, faites-le dans un endroit bien ventilé.

La résine créera l’étanchéité. Elle doit donc être présente et en abondance absolument partout. Faites ceci à l’extérieur et laissez sécher pendant plusieurs jours, voire semaines jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’odeur de raisine.

 

Placez ensuite le couvercle en plexiglas tout en découpant un rond quelque peu plus grand que le porte ampoule et collez du grillage, ça fonctionnera comme ventilation haute. Collez aussi les glissières et faites-vous découper les vers… placez de la terre, de la mousse, des plantes… le tout est joué (moi j’ai encollé en plus toutes les plaques polystyrène avec un papier peint imitation noir, ça fait quand mêmeTerrarium pour reptiles plus joli….

 

 

 

Plantez, branches, terre, mousse, une plaque chauffante dans la terre, une petit néon à gauche et un spot UVA/UVB 100 Watts à droite posé sur la grille d’aération haute.