Elever des criquets migrateurs

Vue d’ensemble de l’installation avec une porte-verre en guillotine.

Voici quelques photos de notre installation d’élevage de criquets migrateurs. Le texte qui les accompagne devrait vous aider pour mettre en place votre propre installation
Elever des criquets migrateurs n’est pas une chose très compliquée. De nombreuses techniques existent. Voici celle que nous utilisons chez nous.
Une caisse en bois traité contre l’humidité avec 3 grilles (gaze) d’aération. Un substrat au mélange de tourbe, salbe et terre de 18 cm sur toute la surface au sol. Les femelles y ponderont les oeufs.

Au fond du substrat, un cable chauffant afin d’accélérer la cycle de la reproduction.

Au milieu de la caisse, une ampoule (40 Watts pour les petites caisses, 60 pour les plus grandes) chauffe l’air. Elle peut être en marche 24h sur 24, ou 12 h sur 24, comme vous le préférez. Si elle est en route 24 heures, le cycle de reproduction s’accélère.
Des branches de bambous avec leurs feuilles et ramifications sont enfoncés à plusieurs endroits dans le substrat afin que les criquets puissent grimper et muer. Ils mangent les feuilles de bambours, donc il faudra les remplacer de temps en temps.

Nourriture posée sur ou enfoncée dans le substrat: feuilles de bambous, herbes hautes des champs, salades, feuilles de choux, pellures de pomme etc. – Nous ajoutons également un petit récipient avec des granulés pour poussins. – La verdure doit être remplacée fréquemment.

Un couple adulte en accouplement et au fond des petits de quelques jours.

Les femelles pondent quelques jours après leur arrivée direcement dans le sol. Les petits prennent une 10 aine de jours à éclore. Si les parents sont  suffisamment nourris, ils ne s’attaqueront guère au jeunes.

Les mâles sont facilement distinguables des femelles. Ils sont plus petits, ont le corps plus fin et sont de coloration plus jaune.

La souche de départ est constituée d’une 30 de criquets au total.