Distinguer le sexe chez les sauriens

Cet article présente la distinction des sexes chez différentes espèces de sauriens. Il sera rédigé au fur et à mesure du temps que j’aurai pour travailler dessus. Donc revenez régulièrement pour voir si votre espèce y figure.


Pogona vitticeps (et autres Pogona)

La distinction des sexes est relativement bien marquée lorsque les sujets sont adultes (sexuellement matures), dès 7 mois chez certains individus. Placez votre Pogona sur une table et soulevez-lui la queue comme dans l’image. Le mâle présentera alors sous la queue, à sa racine, deux bosses qui représentent les hemipénis, alors que chez les femelles cette partie est plate. Chez les jeunes sujets de quelques jours, il est parfois possible de voir, avec la même technique, des creux où se logeront les hémipénis alors que chez les femelles cette partie est à nouveau plus plate.

Basiliscus plumifrons (et vittatus)

La différence sexuelle chez les jeunes est très difficile à établir. Il faut normalement attendre qu’ils soient sexuellement matures. Mais une observation minutieuse permet parfois de voir que les jeunes mâles se battent et haussent plus souvent la tête entre eux.

Les mâles du Basiliscus ont une grosse bosse sur la tête prolongée d’une crête, et une seconde petite crête à l’avant de la bossée. Le dos et la queue sont ornés d’une crête.
Les femelles n’ont pas la crête sur le dos ni sur la queue. Sur la tête ils n’ont qu’une bosse sans crêtes.