Anolis carolinensis

Genre des Anolis, famille des Iguanidae

Généralités

L’Anolis fait partie d’une famille de lézards qui comporte de nombreuses espèces, plusieurs centaines, toutes présentes dans le sud de l’Amérique du Nord, l’Amérique centrale et les îles avoisinantes (par exemple les Caraibes), dans des zones que l’on peut appeler tempérées ou méditerranéennes. Les Anolis ne sont pas vraiment des lézards tropicaux. Les Anolis sont particulièrement intéressants à observer en terrarium.

Les conditions sont assez similaires pour toutes ces espèces : elles sont plutôt arboricoles, elles aiment une ambiance sèche, mais un sol en partie humide avec une rosée matinale importante. Les températures le jour peuvent grimper jusqu’à 40 degrés, mais elles peuvent descendre la nuit jusqu’à 15 degrés. Une petite période hivernale, avec une baisse de la température et de la durée d’éclairage pendant 2 à 3 mois sont bénéfiques aux individus et stimulent la reproduction. Il est à noter que certaines espèces sont nocturnes et que d’autres préfèrent des conditions ombragées. Dans tous les cas, il faut proposer aux Anolis des endroits fortement ensoleillés, et des zones plus ombrageuses dans le terra, avec de nombreuses cachettes.

Un mâle Anolis carolinensis perché sur une feuille dominante dans le terrarium

Une femelle qui s’apprête à chasser les grillons offerts

Les Espèces

Les espèces les plus souvent élevées en terrarium sont l’Anolis carolinensis, l’Anolis sagrei et l’Anolis equestris, le plus gros des Anolis.

Des Anolis particulièrement beaux sont l’Anolis bimaculatus (diverses sous-espèces) et l’Anolis garmani, mais elles sont très rares en terrariophilie.

La description ci-dessous concerne essentiellement Anolis carolinensis, mais peut être adaptée à d’autres espèces.

Taille :

7 (corps) + 14 (queue).

Température et hygrométrie :

23-30 degrés le jour, avec un point chaud allant à 37-39. 18-20 degrés la nuit en été, et jusqu’à 10 à 15 degrés en hiver. Hygrométrie en moyenne de 60 à 70%. Mais il est préférable d’avoir une hygrométrie dynamique. Soit de la rosée le matin (vaporiser), soit une partie sèche et une partie humide (terre et plantes) pour l’autre. Les UV à 5% sont indispensables.

Alimentation: principalement insectivore (surtout grillons, mouches et plancton des champs), mais aime aussi lécher des fruits.

Terrarium :

50 x 50 x 50 est convenable pour un couple, mais il est plus intéressant d’avoir un petit groupe constitué d’un mâle et de deux à trois femelles. Dans ce cas, il faut un terrarium de 60 de long, 40 à 50 de profondeur et de 60 de haut au minimum. Il doit être bien planté et comportant de nombreuses branches. Le substrat sera un mélange de tourbe, de sable et de terre d’une profondeur de 10 cms environ afin de permettre la ponte des œufs. N’hésitez pas à mettre de la vraie terre et des vraies plantes. L’aspect et le conditions hygrométriques seront meilleurs, et les Anolis ne détruisent en rien les plantes

Chauffage :

Pour les tailles citées ci-dessus, un spot de 60 Watts, un néon UV et une petite plaque ou tapis chauffant sous le substrat sont suffisant. Posez le tapis « en pente » afin de créer un gradient thermique dans le substrat, ce qui est nécessaire pour que la femelle puisse choisir le lieu idéal pour sa ponte. Éclairages et chauffages seront éteints la nuit. Si vos femelles ont pondu des oeufs, laissez le tapis chauffant en marche pendant la nuit, ou mieux, choisissez un thermostat avec une baisse nocturne de 5 degrés. La sonde du thermostat devra être placée sur le substrat au-dessus du tapis chauffant, endroit où la femelle pondra vraisemblablement ses œufs. Maintenez la terre humide, mais détrempée.

Distinction des sexes

La manière la plus facile pour distinguer les sexes sans devoir manipuler les Anolis, qui d’ailleurs n’aiment pas être touchés, est de les observer. Les mâles gonflent leur fanion rouge à l’approche d’autres mâles, mais aussi des femelles. Très vite ils occupent les places dominantes et ont une croissance plus rapide. Les mâles ont 2 pores post-anales plus grandes que les femelles.

Reproduction

Les Anolis passent à la reproduction au printemps, lors de la hausse de la température et de l’hygrométrie. L’accouplement, souvent visible, dure quelques minutes. La femelle pond 2 œufs à chaque fois, et ceci plusieurs fois par saison. Vous pouvez laisser les œufs et les petits dans le terrarium. Si les parents sont bien nourris, ils ne toucheront pas à leur progéniture. Afin de mieux contrôler la prise de nourriture des petits, il est toutefois préférable de les élever dans un petit terra séparé. Attention lorsque vous attrapez les jeunes, puisqu’ils très rapides mais aussi très fragiles.